Boutique Gun Evasion : Billes Air Gun et répliques Airsoft

Les billes d’Airsoft font-elles mal ?

Vous envisagez de vous lancer dans la pratique de l’Airsoft mais vous avez peur de la douleur ? Bien que ce jeu de rôle soit considéré comme non-dangereux en France par la loi, comme tous les sports, le risque 0 n’existe pas ! Concernant les billes, celles-ci sont faites pour être senties à travers votre équipement donc oui, nous ne pouvons le nier, vous pouvez les ressentir. Cependant, vous ne courez aucun risque vital, si ce n’est de trop vous amuser.

Pourquoi les billes d’Airsoft sont-elles douloureuses ?

Pour rappel, l’Airsoft est un jeu de stratégie militaire, qui reproduit des scénarios avec des répliques d’armes à feu, entre deux équipes concurrentes en général. Si vous avez envie de vous lancer dans cette pratique, vous ne devez pas avoir peur de prendre une bille, car les équipements sont conçus pour amoindrir la douleur.

De quoi sont constituées les billes Airsoft?

Les billes d’Airsoft sont généralement fabriquées en plastique, en PLA ou en amidon. À la différence du paintball, elles ne sont donc pas en peinture et n’éclatent pas en touchant l’adversaire. C’est pourquoi ce jeu repose sur le fair-play, avec des joueurs qui se retirent de la partie dès qu’ils sentent le moindre impact.

Ainsi, si vous êtes touché et donc out, vous devez selon le scénario, vous rendre dans une zone neutre par exemple. Dans celle-ci, il est interdit de tirer sur les joueurs et aucune bille ne doit traverser cette zone. Elle permet d’attendre la fin de la partie en toute sécurité.

Partie Airsoft avec Billes
© Alexis Gunkel

Quelle est l’intensité de la douleur ?

Les répliques Airsoft sont d’une puissance maximale de 2 joules en sortie de canon. La réglementation n’interdit pas la modification d’une réplique, pour augmenter sa puissance en sortie de canon. Cependant, si vous dépassez les 2 joules vous avez entre les mains une arme de catégorie D, elle est autorisée chez vous sans permis, mais interdite sur le terrain.

Bien entendu, plus vous êtes proche du tireur et plus la douleur ressentie peut être désagréable. La bille perd en vitesse et intensité au fur et à mesure de la distance parcourue. De nombreux joueurs font le parallèle de la douleur ressentie à celle d’une piqûre de moustique, avec ou sans protection sur la peau. D’une vitesse allant généralement de 320 FPS à 450 FPS, il est tout à fait possible de faire saigner une personne sans protection, si ce n’est de lui blesser un œil.

Il est possible que malgré le fair-play instauré, vous ne sentiez pas l’impact et c’est en rentrant chez vous que vous constaterez quelques bleus. Des joueurs relativisent aussi cette expérience comme une leçon, car ce qui vous fait mal quelques secondes aurait pu entraîner une mort certaine dans la réalité.

Comment jouer en toute sécurité ?

Pour jouer en toute sécurité, vous avez pour obligation de porter des lunettes de protection. C’est le seul équipement obligatoire pour réaliser une partie d’Airsoft. Bien entendu, il existe sur le marché des tenues de protection (casque, gants, bas de visage, chaussures, etc..). Ils sont facultatifs même si beaucoup de joueurs préfèrent bien s’équiper pour limiter les risques d’accident.

Les règles de jeu

En plus d’un équipement de protection, vous êtes entouré de règles qui assurent la limitation des blessures des joueurs. En effet, il est préférable de respecter les règles suivantes pour limiter le risque de blessures :

  • Évitez de viser la tête (sauf si la partie l’autorise),
  • Respectez les zones délimitées du terrain,
  • Respectez le scénario s’il implique la sécurité des joueurs (ne jouez pas dans une zone interdite car inexistante dans le scénario par exemple),
  • Ne tirez pas sur les personnes en zone neutre, qui se sont retirées car elles ont déjà reçu une bille et ne portent plus leurs équipements de protection.

En respectant l’ensemble de ces règles Airsoft, vous assurez votre protection, celle de votre équipe et de l’équipe adverse durant toute la partie. A noter que les organisateurs peuvent définir des règles originales. Chaque équipe est donc tenue de s’y conduire, tant qu’elle reste équipée des lunettes de protection obligatoire.

Dans quel cas l’Airsoft peut-il être dangereux ?

L’Airsoft est une pratique non dangereuse mais, comme tout sport, il peut le devenir si les règles de sécurité ne sont pas respectées. Vous augmentez les risques de blesser un membre de votre équipe, ou de l’équipe adverse, si vous ne prenez pas en compte différents éléments durant la partie :

  • La zone du corps que vous visez. Bien que doté d’équipements de protection, visez de préférence le dos, le torse, les mains, les jambes ou les bras et évitez la tête. Chaque zone touchée est susceptible à une douleur différente et vous pouvez blesser à sang si vous tirez de trop près ou en rafale, sur une même zone non protégée.
  • La distance de tir. Plus vous tirez près de votre cible et plus l’impact sera douloureux.
  • De la puissance de votre réplique. En effet, comme une arme réelle, son impact dépend de sa puissance. Pour rappel, vous pouvez recourir à une réplique de 2 joules maximum. Au-delà de cette limite, c’est une arme de catégorie D.

Notre conseil pour ne plus avoir peur d’avoir mal à cause des billes d’Airsoft ? Se lancer ! Découvrez les différents terrains de jeu près de chez vous et tentez l’expérience accompagné par des joueurs expérimentés. Entouré, vous ne risquez pas de vous blesser et vous découvrirez que ce jeu de stratégie devient très vite addictif.