ekomi, de vraies évaluation clients !

Améliorer sa précision avec une carabine à plomb : les techniques

tir-precisionAméliorer sa précision avec une carabine à plomb : les techniques Pour améliorer sa précision avec une carabine à plomb, il n'y a pas de secret ; il faut appliquer des techniques éprouvées par les plus grands tireurs sportifs mondiaux et s'entrainer avec régularité. Le but est d'intégrer petit à petit ces techniques pour qu'elles finissent par devenir de véritables automatismes.

 

 

 

1/ La posture du corps

Le corps est dirigé en direction de la cible, la tête légèrement inclinée vers l'avant. Le bassin est également légèrement avancé. Cette position permet de verrouiller le tronc, de placer correctement le centre de gravité et de stabiliser la carabine à plomb. Les épaules effectuent quant à elles une légère rotation par rapport au tronc pour pouvoir placer la carabine dans l'axe de la cible.

Les jambes suivent l'écartement des épaules, avec un poids réparti de façon égale sur les deux jambes. Les pieds, bien sur leurs appuis, sont quant à eux placés de manière perpendiculaire par rapport à la cible.

La carabine est tenue fermement, la crosse appuyée dans le creux de l'épaule. Il est toutefois important de ne pas trop la serrer pour éviter toute crispation.

 

2/ Au moment de la visée

CibleLes éléments à prendre en considération au moment de la visée sont la hausse, élément situé à l'arrière du canon et le guidon, situé pour sa part à l'avant du canon.

Lorsqu'on vise, on fait correspondre la ligne de mire (allant du centre de la hausse jusqu'au guidon) et la ligne de visée (droite partant de l'oeil du tireur, passant par les éléments de visée pour aboutir à la cible).

Pour viser, on se sert de son oeil directeur, qui ne correspondant pas nécessairement à la main directrice (gaucher ou droitier). Pour éviter de fatiguer l'oeil directeur, il est vivement conseillé de garder les deux yeux ouverts.

L'erreur classique du débutant est de focaliser le regard sur la cible (le visuel), rendant le guidon flou. Il faut au contraire focaliser le regard sur le guidon afin qu'il apparaisse net. Ainsi, même si le visuel est flou, ce qui est normal, vous pourrez atteindre votre cible !

 

3/ Le lâcher

Pour faire partir le projectile, il est bien sûr nécessaire d'appuyer sur la queue de la détente de la carabine. Cette action, en apparence anodine, est pourtant déterminante pour atteindre correctement sa cible.

L'index, qui est le doigt utilisé durant cette phase cruciale, doit être convenablement placé. En règle générale, c'est la pulpe de la dernière phalange de l'index, partie la plus sensible du doigt, qu'il faut mettre au contact de la queue de la détente.

Enfin, il est nécessaire de bloquer la respiration et de contrôler son lâcher, c'est-à-dire la pression exercée sur la queue de la détente aboutissant à la propulsion du projectile, de manière progressive pour éviter un à-coup qui pourrait déplacer l'arme au moment du tir.

Si le corps est crispé ou l'esprit embrouillé, même légèrement, il est préférable de reposer l'arme et de se détendre un peu avant de retenter.

 

4/ Maintien de la visée et analyse

Après le tir, on maintient la visée et la position du corps pendant quelques brèves secondes. L'intérêt pour le tireur est double : éviter de se décontracter trop tôt et recueillir des feedbacks sur son tir.

Notez que tous ces conseils sont également valables, du moins dans les grandes lignes, pour les autres disciplines centrées sur le tir, telles que l’airsoft, la chasse ou encore le tir à l’arc.